L’homme n’a pas toujours souffert de caries dentaires

Weston Price était un dentiste de renom, apprécié de tous et compétent.

Weston Price a fait le tour du monde et a visité la quasi totalité des peuples primitifs à tous les stades d’évolutions, de la tribus la plus isolée à celle colonisée et utilisant les produits importés de l’homme blanc. Il nous a laissé un livre avec ses conclusions :

« Nutrition and physical degeneration »

Ce livre est une invitation au voyage chez les civilisations primitives, il commence avec les peuples primitifs de Suisse, et nous entraîne dans un tour du monde en passant par les Inuits, les Aborigènes, les Maasaï et tout ce que la terre compte de peuples primitifs.

Weston Price va prendre des milliers de photos des gens qu’il croise, il va étudier des milliers de dents et de mâchoires, faire des statistiques et essayer de comprendre pourquoi les caries dentaires qui touchent plus de 98% des individus dans nos sociétés modernes n’impactent pas plus de 1% des individus chez les primitifs.

Après avoir étudié les vivants, il va étudier les morts, des milliers de crânes. Sur les photos, il nous montre ces crânes qui ont passé les âges porter des larges mâchoires avec des rangés de dents parfaitement alignées et dont pas une cavité, pas une carie ne vient troubler la symétrie. Les dents avaient non seulement affronté les affres de la vie de son porteur, avec non moins de succès avaient-elles supporté sa mort et sa lente décomposition.

Quelle brosse à dent merveilleuse protégeait les dents de ces primitifs et quelle technologie avaient-ils que nous n’arrivons pas à reproduire ?

Quel marqueur génétique les protégeait ?

Quel est leur secret ?

Point de brosse à dent, l’hygiène dentaire est inconnue des Inuits ou des Maasaï. Point de marqueur génétiques non plus, ces Inuits aux dents si solides qu’ils cassent des os et mâchent du cuir tombent sous les caries aussi bien que les nôtres dès lors qu’ils mangent la nourriture que nous mangeons et qu’ils oublient leur nourriture traditionnelle.

Le secret d’une bonne santé dentaire n’est pas dans l’hygiène dentaire, mais dans l’alimentation. Les Inuits mangent les organes crus et encore fumants du fruit de leur pêche, les Maasaï boivent le lait et le sang crus des vaches qu’ils élèvent, les primitifs Suisses mangent des tranches de pain de Seigle avec une épaisse tranche de ce fromage cru que leur donne leurs vaches qui ont brouté tout le printemps l’herbe de leurs montagnes.

Les peuples primitifs mangent une alimentation naturelle, entière, saine, souvent crue. Ils ne se brossent pas les dents et ils n’ont pas de caries.

Les peuples civilisés mangent une alimentation dénaturée, basée sur la farine et le sucre, souvent cuite. Ils se brossent les dents trois fois par jour avec les dentifrices les plus sophistiqués et quasiment 99% de la population souffre de caries dentaires.

Ce contenu a été publié dans Les dents. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.