La cuisson

Toutes les créatures dans la nature ont prospéré et évolué sur la capacité à vivre en bonne santé et sans maladie grâce à l’ingestion d’une nourriture crue et vivante, chargée d’enzymes et de bactéries. Nos corps ont évolué pendant des millions d’années en ingérant que de la nourriture crue.

L’idée que l’homme des cavernes allumait un feu chaque soir pour cuire sa nourriture est une théorie fumeuse de l’anthropologie moderne. Toute personne qui a tenté de vivre dans un milieu naturel, à la façon dont vivaient nos ancêtres, sait qu’il est très souvent impossible de simplement allumer un feu chaque jour pour des raisons diverses. L’homme des cavernes a mangé sa viande crue la plupart du temps.

Avant que nous n’intervenions dans leur habitât naturel, les inuits mangeait 99% de produits animaux crus, ils ne souffraient d’aucune maladie dégénérative alors qu’ils vivaient dans des conditions dans les quelles nous ne survivrions pas trois jours si nous y étions livrés à nous mêmes.

L’homme a changé son alimentation et a commencé à cuire ses aliments à partir du moment ou il s’est sédentarisé (il y a environ 10,000 ans). Il a rapidement épuisé ses sources alimentaires habituelles et a découvert qu’en cuisant ses aliments, il pouvait manger une alimentation végétale, des racines, des graines, des légumes qu’il ne pouvait pas consommer avant.

Avec la cuisson sont apparues les maladies, la constipation, la sensibilité aux températures.

Ce contenu a été publié dans Alimentation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.