La fièvre

La fièvre est un état ou la température du corps est au dessus de la normale.

La fièvre bloque la prolifération des bactérie et empêche les cellules de synthétiser des virus. La fièvre améliore également les processus de guérison (division cellulaire). Habituellement la fièvre s’accompagne d’une grande fatigue. Se reposer et dormir est important parce que les processus de guérison ont surtout lieu hors des périodes de veille et d’activité.

Manger de la nourriture crue orange ou rouge permet d’éviter aux tissus de se détériorer (thon, saumon, jus de carotte, oranges). En cas d’hypoglycémie, manger du beurre cru avec un fruit particulièrement sucré. En cas de manque d’appétit, boire un jus de légume avec du miel.

Même en cas de forte fièvre, une personne bien alimentée et en bonne santé n’a pas à craindre de dommages cérébraux. Les enfants, en particulier, peuvent monter à 41 degrés Celsius sans danger particulier (la roséole, par exemple, provoque des très fortes fièvres sur une courte période).

La fièvre marque souvent la fin d’une période de détoxination et le début d’une période de guérison et de reconstruction. Il y a tout lieu de se réjouir et de laisser le processus aller à son terme naturellement et sans intervenir avec des traitements médicaux.

Ce contenu a été publié dans Les maladies infectieuses. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.