La paléo-diète

Principalement basé sur le travail de Aajonous Vonderplanitz, la “paléo-diète” est un régime alimentaire basé sur les habitudes alimentaires ancestrales de l’espèce humaine. En d’autres termes, on regarde 300,000 en arrière en essayant de comprendre ce que l’homme a mangé pendant son évolution et on essaye de s’approcher de cela.

Avant de se sédentariser, l’homme était avant tout un cueilleur et un chasseur. Nomade, il n’avait pas les moyens de faire un feu chaque jour.

Dans les grandes lignes, ça donne quelques grandes règles :

  • De la viande crue, pas forcément très fraîche, voire franchement passée.
  • Des jus de légumes verts.
  • Des fruits peu mures et peu sucrés.
  • Des produits laitiers crus (non pasteurisés)
  • Des poissons et fruits de mers, de préférence crus.
  • De façon générale, la marination est une forme acceptable de cuisson.
  • La cuisson occasionnelle de viande (blanche) est également acceptable.
  • Miel extrait à froid.
  • Noix et fruits à coque (à ne pas consommer seules).

Mais aussi et surtout :

  • Élimination du sel.
  • Élimination des céréales.
  • Élimination du sucre.
  • Élimination des produits transformés, en conserve, préparés et industriels.

La paléo-diète a également ses propres recettes :

Ce contenu a été publié dans Alimentation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.