Y-a-t-il un lien entre coronavirus et le vaccin contre la grippe ?

Les virus ne sont pas des organismes vivants.

Les virus n’ont pas de système respiratoire, ils n’ont pas de système digestif, ils n’ont pas de système de reproduction, ils ne créent pas de déchets et ils ne créent pas de matière vivante.

Les virus sont synthétisés par les cellules pour remplir des besoins physiologiques. Si vous cultivez des cellules dans un milieu toxique mais que vous les gardez en vie. Elles vont synthétiser des virus parce qu’elles réagissent à leur environment. C’est ainsi qu’on fait les vaccins.

Les virus ne se transmettent pas entre espèces. Créer un vaccin contre un virus en le testant sur des souris n’a aucun sens. Un virus humain injecté à une souris peut provoquer des réactions variées allant de “rien du tout” à la mort par empoisonnement mais qui n’ont strictement rien à voir avec l’action du virus dans son milieu naturel.

Le fait que les virus puissent se transmettre entres individus n’est pas un fait prouvé. À ce jour, la seule façon sure de transmettre un virus est de l’injecter dans le corps au moyen d’un seringue parce que c’est le seul moyen de contourner le système immunitaire bactériologique et le système digestif qui détruisent les pathogènes et protègent le milieu intérieur.

Dans le cas de l’épidémie de 2020 ou un coronavirus serait le responsable de milliers de morts dans le monde. Déjà, il convient de relativiser l’importance d’une telle pandémie. Le diabète tue plus de gens en deux jours que cette pandémie n’a tué en trois mois. La grippe tue 500,000 personnes par an et on a jamais arrêté un train pour un grippe.

Dans un article du Mirror, il est dit que Jonathan Van-Tam, deputy chief medical officer d’Angleterre a conseillé aux gens qui ont reçu le vaccin contre la grippe de se confiner chez eux pendant au moins 12 semaines. Certes, il associe les profiles à risques et semble appuyer ses dires sur une pensée logique. Mais on peut douter honnêtement qu’il ne s’appuie pas sur des données statistiques réelles et que le monde médical a constaté un lien étroit en COVID-19 et vaccin contre la grippe.

Je vous renvoie sur la page sur les vaccins pour plus d’information.

On peut douter également de l’efficacité du confinement pour lutter contre la pandémie. La Chine elle même prétend avoir arrêter la pandémie en pratiquement le confinement, mais c’est faux. Si elle avait arrêté la pandémie, on ne la retrouverait pas en Italie et en France et si elle ne l’avait pas arrêté, elle aurait envahi la Chine. Tout ceci également affaiblit la thèse selon la quelle cette pandémie trouve son origine dans un quelconque virus.

Ce contenu a été publié dans Coronavirus, Les maladies infectieuses, Les traitements. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.