Une fois le confinement terminé, l’épidémie de coronavirus repartira-t-elle de plus belle ?

Soyons clair tout de suite, le confinement n’a aucune utilité pratique. Il est purement politique et n’est basé sur aucune réalité scientifique. Certains pays ne le pratiquent pas comme Singapour ou l’Australie et ne rencontrent pas d’épidémie dévastatrice (Singapour a deux morts à cette heure). Dans d’autres pays comme l’Inde ou le Pakistan, toute notion de confinement est ridicule, les gens vivent dans une promiscuité et si ces pays faisait face à une vraie pandémie, on assisterait à une véritable hécatombe, il n’en est absolument rien.

Si cette pandémie en était une et si la France avait été touché, la Chine serait un mouroir aujourd’hui. Les épidémies ne sautent pas des milliers de kilomètres, elles ont une certaine logique géographique. Le confinement que la Chine a mis en place ne peut pas avoir mis la France en danger pendant qu’il protégeait le reste de la Chine. C’est juste un non sens.

À cette heure, personne ne connait les causes de la pandémie, ni même si cette pandémie est une jeu politique ou une réalité. Le nombre de morts est statistiquement dérisoire, les morts sont des personnes âgées et malades qui sont peut-être mortes du diabète, d’une crise cardiaque, d’une grippe ou même du traitement de cheval que l’on donne aux gens détectés positifs au coronavirus.

Le confinement étant une décision politique, il prendra fin lorsque le monde politique aura décidé qu’il doit prendre fin et l’épidémie s’arrêtera lorsque ce qu’elle cache aura été réalisé.

Ce contenu a été publié dans Coronavirus. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.